1. Home
  2. Blog
  3. Conseils
  4. SonyZV1

Test: appareil photo SONY Vlog ZV-1

Un appareil photo spécialement conçu pour les vloggers, ça marche vraiment? Notre expert Yannick Kratochvil a testé pour vous le SONY ZV-1 sous toutes les coutures et a été vraiment conquis.

Finition et équipement

Impossible d’ignorer la similitude du ZV-1 avec la série RX100. La taille et le poids sont plus ou moins les mêmes. On pourrait même dire que le ZV-1 est un RX100 Mark V revisité pour le vlogging, car il possède le même objectif ZEISS 24-70 mm f1.8-2.8 et le même capteur CMOS Exmor RS 1.0” avec environ 20,1 mégapixels. Pour les prises de vue, qu’il s’agisse de vidéos ou de photos, on attend la qualité de la série RX100 et on n’est pas déçus.

Cependant, en y regardant de plus près, on trouve quand même quelques différences notables. Le plus important pour le vlogging est l’écran dépliable sur le côté qui pivote vers le haut d’environ 180° et se tourne vers le bas d’environ 90° (quand il est déplié, bien sûr). Du jamais vu chez Sony. Quand on se filme soi-même, que ce soit manuellement ou à partir d’un trépied, on voit ce qu’on enregistre. Sony avait déjà une solution sur des appareils photo plus anciens qui permettait de déplier l’écran vers le haut afin qu’on puisse le voir de devant, au-dessus de l’appareil photo. C’était et c’est encore très bien pour les selfies, mais ce n’est pas pratique du tout pour les vloggers, car l’utilisation d’un microphone externe est alors impossible.

Outre l’écran dépliable, le ZV-1 possède, contrairement à un appareil photo de la série RX100, une poignée qui garantit une tenue en main plus sûre. Pour le vlogging, il est néanmoins recommandé d’utiliser un petit trépied comme le SONY GP-VPT2BT ou un Joby. Ce dernier confère une sécurité supplémentaire lors du maintien et on gagne encore 10 à 15 centimètres entre son visage et l’objectif pour agrandir encore un peu le cadrage de la focale minimale de 24 mm. Les 24 mm sont certes suffisants, mais pour les vloggers, il aurait été préférable de mettre l’accent sur le grand angle et moins sur le téléobjectif.

De nombreuses fonctions pratiques

Le flash intégré et le viseur électronique ont été supprimés au profit d’un microphone directionnel à trois capsules et d’une griffe porte-accessoire multi-interface, ce qui est très pertinent. Qui a besoin d’un flash ou d’un viseur électronique pour le vlogging? Le son est ici beaucoup plus important… Le microphone, bien qu’il soit intégré, donne de très bons résultats, même en présence de bruits ambiants dérangeants. Pour tous ceux qui se filment de temps en temps en extérieur, une bonnette anti-vent est également fournie. Ceux qui sont très exigeants en matière de son ont la possibilité d’utiliser un microphone externe à fixer sur la griffe porte-accessoire.

Autres différences: le bouton d’enregistrement vidéo plus gros et placé sur le dessus, l’absence du barillet de sélection des modes qui a été remplacé par un bouton Mode et l’absence de la bague d’objectif rotative qui peut être utilisée sur les appareils photo de la série RX100 selon la configuration pour zoomer, régler le diaphragme/l’ISO/la durée d’exposition, etc. Sur le principe, l’absence du barillet de sélection des modes et de la bague d’objectif rotative serait acceptable si toutes les possibilités de réglage, ou du moins les plus importantes, pouvaient aussi être actionnées sur l’écran tactile. Néanmoins, en 2020 encore, il ne sert qu’à faire la mise au point. Ainsi, pour tous les réglages, il faut se limiter à l’unique roue crantée au dos de l’appareil photo et à deux boutons configurables.

Ah oui, on trouve encore la «Tally light»: le voyant d’enregistrement de l’appareil photo à l’avant de ce dernier. Un petit gadget, mais qu’il ne faut pas sous-estimer. Rien n’est plus rageant en effet que de constater, alors que l’on pense que l’enregistrement est bon, qu’on a oublié d’appuyer sur le bouton REC.

Détection des yeux et des visages

Sony a révolutionné le marché des appareils photo avec sa détection des yeux et des visages. D’autres fabricants ont certes implémenté cette fonction depuis dans leurs nouveaux appareils photo, mais Sony a été le pionnier. Le ZV-1 en bénéficie aussi. La détection des yeux et des visages est, comme d’habitude, rapide, précise et fiable. Pas besoin de se demander si son visage est net. L’autofocus du ZV-1 est de manière générale très rapide et précis. Si, par exemple, on se filme soi-même et que l’on déplace un peu l’appareil photo sur un point dans son environnement que l’on aimerait montrer, puis qu’on revient à la position de départ sur soi-même, le suivi de la mise au point est rapide et précis.

Bouton Bokeh

Grâce au capteur 1.0” et au diaphragme f1.8 (à 24 mm), on peut en plus créer un bel effet bokeh. Pour tous ceux qui ne savent pas ce qu’est le bokeh, ou flou artistique: c’est quand l’objet, le blogueur ou la blogueuse vidéo par exemple, ressort devant un arrière-plan, car ce dernier est flou et semble délavé. L’attention de celui qui regarde la vidéo n’est ainsi pas détournée de l’essentiel. Sur le ZV-1, il existe un bouton Bokeh dédié qui est configuré pour générer justement cet effet. Mais contrairement aux smartphones, cet effet n’est pas créé de manière numérique: c’est l’appareil photo qui règle l’ouverture de diaphragme maximale lorsque le bouton est actionné.

Fonction Présentation de produit

La fonction Présentation de produit est une autre fonction intéressante. Qui ne connaît pas les vidéos Youtube dans lesquelles quelqu’un tient un objet devant la caméra et on a l’impression d’attendre une éternité avant qu’il soit net. La fonction Présentation de produit résout ce problème. Avec elle, l’appareil photo fait automatiquement la mise au point sur le produit quand on se filme soi-même et qu’on présente des produits que l’on tient entre l’appareil photo et soi. Elle le fait de manière impressionnante, rapidement et en toute fiabilité.

Exposition automatique des visages

Lumière, ombre, lumière, ombre... Quand on filme en extérieur, il faut souvent jongler avec des conditions de lumière changeantes. En particulier si le vlogging se fait en marchant, le visage est souvent surexposé ou sous-exposé du fait de ces conditions. Là encore, le ZV-1 est armé grâce à l’exposition automatique des visages. Celle-ci assure le réglage automatique de l’exposition, de telle sorte que le visage est le mieux éclairé possible. Cela ne fonctionne certes pas à la perfection, mais c’est plus que suffisant pour la plupart des exigences.

Effet Peau lisse

La plupart connaissent cette fonction sur leur smartphone. L’effet lisse la peau pour masquer les boutons et autres imperfections. Avec le ZV-1, cet effet est disponible en 3 niveaux, Low, Mid et High. Low est selon moi encore utilisable, et on peut discuter de la pertinence de Mid, mais avec High, le tout semble vraiment très artificiel.

Conclusion

Avec le ZV-1, Sony a commercialisé un appareil photo de vlogging solide qui n’a pas d’équivalent actuellement. Il réunit pour ce domaine spécifique de nombreuses fonctions intéressantes et utiles dans un format compact, ce qui simplifie vraiment le travail. S’il était doté d’un objectif avec une focale de 16-35 mm, il serait quasiment parfait pour cet usage.

À qui s’adresse selon moi cet appareil photo?

L’appareil photo s’adresse selon moi principalement à deux types de créateurs de contenus. D’une part, c’est un excellent outil pour les vloggers et les novices dans ce domaine. Avec les fonctions dont il dispose, il simplifie le processus de prise de vue et permet ainsi de donner libre cours à sa créativité. D’autre part, il convient parfaitement comme deuxième appareil photo pour les vidéographes qui créent déjà des contenus avec un appareil photo à objectif interchangeable et intègrent des extraits de vlogging dans leurs vidéos. Je le recommande sans hésiter à ces groupes d’utilisateurs! Pour tous ceux qui souhaitent principalement prendre des photos et réaliser des vidéos (sans contenu de vlogging), il existe sur le marché de meilleures alternatives, par exemple un appareil photo de la série RX100.

Voici les montres connectées les plus tendance

Les montres connectées font depuis longtemps partie intégrante de notre quotidien. Que ce soit pour suivre nos performances sportives, pour nous assister dans notre quotidien au travail ou pour surveiller notre santé, ces compagnons élégants peuvent afficher plus que l'heure, bien entendu. Nous vous présentons les modèles les plus tendance.

Continuer la lecture